Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 21:25

 

8ea62bbef0b7b1222fb88b79245e94dc 

 

 

Sophrologie et Conditionnement







  Le Corps - Etoile
et la circulation de l'Energie


      La Sophrologie par l'intermédiaire de la phénoménologie est un bon moyen pour étudier les phénomènes liés au conditionnement.

    L'action du sophrologue par le Terpnos logos est une stimulation faible, monotone qui inhibe les centres nerveux du système auditif.  La relaxation qui en découle, entre autre musculaire, élimine de manière massive toutes excitations en direction du cortex, aidé en cela, par l'action du sujet relaxé.
    Ainsi, l'organisme peut constater la nouveauté de la situation et effectuer une analyse temporelle.

    D'autres règles employées lors du conditionnement peuvent être appliquées au phénomène de sophronisation, telles par exemple:
                    - la généralisation, la motivation, la discrimination.

    On peut aussi constater que les techniques sophroniques, au cours de l'entraînement sophronique, utilisent la réaction conditionnelle.

    Un entraînement amène le sujet à une relaxation rapidement sans passer par toutes les étapes intermédiaires. C'est parce que le sujet a acquis au cours de cet entraînement, une attention, une concentration, qu'il peut se détacher des bruits environnants et enregistrer seulement les stimuli positifs tels la voix du sophrologue et ses suggestions le relâchement de ses muscles, la musique apaisante.
    Toutefois, ceci ne peut s'effectuer sans motivation.  Et les résultats obtenus varient en fonction et en proportion de cette motivation.
    Les sujets anxieux, timides, nerveux sont souvent les plus motivés.  Les sportifs le sont beaucoup moins et il faut déjà susciter en eux au préalable cette motivation.

    L'être humain subit et crée des conditionnements depuis son plus jeune âge.  La plupart du temps, l'éducation complique et tente d'affiner par l'instauration parfois de carcans (psychiques) les pulsions primitives.  Tout est dans le savoir vivre et la retenue.  L'expression, donc, des sentiments «se retient dans son élan».

    Le conditionnement se manifeste aussi dans la vie végétative, dans l'ordonnancement des repas et les horaires.  Plus l'être humain devient adulte, et plus le conditionnement doit s'effectuer à son insu, sans qu'il soit conscient de celui-ci.
    C'est d'ailleurs, le procédé utilisé par les systèmes publicitaires qui noient l'individu sous la répétition de stimuli, d'excitations sensorielles, de renforcements verbaux etc...
    Les lois du conditionnement trouvent leur apogée dans l'utilisation du langage en particulier lors de l'apprentissage de langues étrangères.

    Plus l'enfant grandit et plus la généralisation sémantique prend le pas sur la généralisation phonétique.  Les mots permettent alors de manier à notre guise les objets quand ils sont absents.  Les mots usuels très utilisés sont renforcés de ce fait, de même pour les associations verbales.

    Ne nions pas, que même si nous associons un sens différent au mot exprimé, les opinions les plus personnelles ont toutefois subi l'empreinte du conditionnement familial ou social.

    D'ailleurs, le phénomène de généralisation atteint aussi le langage.

    En fait, plus les stimuli se rapprochent du stimulus original, plus ils sont efficaces et provoquent la réponse conditionnelle.

    Markosian (1957) effectua une expérimentation chez l'homme, mettant en évidence ce phénomène: Par le seul son du métronome précédé d'un choc électrique, il établit une réaction conditionnelle l'accélération de la coagulation du sang.  Puis il remplace le métronome par la prononciation du mot «métronome» et constata la persistance de la RC.  Puis il substitue au mot «métronome» celui de «métropole» et observa également la RC. mais moindre.     Ensuite, il utilise le mot «microscope» en remplacement du mot «métropole» et met en évidence la même RC. mais amoindrie.

    La parole survient donc comme 2ème élément de signalisation.
    Pavlov, met aussi en évidence, dans ses travaux, qu'il suffit de conditionner dès son jeune âge un individu, à un seul aspect du stimulus et celui-ci réagira à tous les stimuli qui s'en rapprochent.
    Toutefois, l'organisme peut réagir de manière différenciée à des stimuli de gammes et de significations différentes.

    Ceci grâce aux analyseurs corticaux.  Certains d'entre-nous sont conditionnés par stéréotype c'est-à-dire ils subissent en quelque sorte une chaîne de conditionnements successifs toute la journée et même si un élément de cette chaîne est absent, le conditionnement est toutefois actif.

    Ce sont par exemple : des actions effectuées à intervalles réguliers tout au cours de la journée, même si celles-ci entraînent des réactions différentes.

    Toutefois, un conditionnement ne s'installe pas sans une motivations fondamentale.

    Le besoin et la motivation sont étroitement liés et parfois la motivation peut être un élément renforçateur du conditionnement.

    Plus la motivation est importante et moins le sujet discrimine le stimulus opérant.
    Certaines motivations sont apéritives c'est-à-dire suscitant des comportements de recherches.. D'autres sont aversives car elles induisent des réactions de fuite.

    Les motivations primaires liées au besoin sont la faim, la soif, le sommeil, l'instinct sexuel, certains besoins physiologiques etc..

    Il existe cependant, d'autres motivations (dites secondaires) qui incitent à agir, tel par exemple, le besoin de dormir ou de manger à heure fixe, qui auront donc une influence sur la motivation primaire : la faim ou le sommeil.  Quoi qu'il en soit, l'élément déterminant du conditionnement: c'est le renforcement    N'oublions pas que même le manque de stimulations engendre une motivation.
    Si on tient compte du fait que l'être humain est conditionné par son éducation et ses expériences passées, on comprendra, sans toutefois limiter la sophronisation à un réflexe conditionnel, qu'il est justifié d'utiliser dans un but positif, les phénomènes de réactions conditionnelles.

    En fait, ce qui est primordial, c'est de développer au mieux notre potentiel en élargissant le champ d'action de nos facultés.

    Nous pouvons opérer des conditionnements et des déconditionnements conscients avec l'accord de notre inconscient, c'est-à-dire lors d'exercices de visualisation créatrice par exemple : si vous désirez vous suggestionner positivement, mais que vous n'en êtes pas profondément convaincu. ou encore, si vous visualisez une situation mais que votre visualisation ne correspond pas à un besoin réel, vos tentatives dans les 2 cas sont vouées à l'échec, car vous êtes en désaccord avec les conditionnements préalables.  C'est pourquoi, il est nécessaire de purifier votre psychisme c'est-à-dire d'analyser l'origine de vos conditionnements.

    Si vous avez subi des traumatismes au cours de votre vie ou dans votre enfance, des comportements inhibiteurs en découleront.  Cette zone d'ombre en vous, si vous ne l'amenez pas à la lumière de la conscience, sera toujours la marge d'inconnu et de non pouvoir, de non-maîtrise sur vous-même.     Appliquez-vous donc à faire des actes consciemment comme respirer par exemple : afin de favoriser en vous la création d'automatismes plus adéquats.
    N'oubliez pas non plus que ces conditionnements sont à l'origine de vos modes de pensée.  Ils influencent la qualité de vos pensées et nient votre positivisme ou votre négativisme.  C'est rentablement, là, que se joue la liberté d'expression et de penser.
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by inspirezvous la bulle de detente
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de inspirezvous la bulle de detente
  • Le blog de inspirezvous  la bulle de detente
  • : INSPIREZ-VOUS LA BULLE DE DETENTE PRESENTATION DE LA SOPHROLOGIE ET LA RELAXATION POUR TOUT CEUX QUI SOUHAITENT FAIRE LE CHEMIN VERS LA CONSCIENCE ET L 'EXPLORATION DE LEUR MONDE INTERIEUR EN VUE DU BIEN ETRE ET DE L'HARMONIE .EQUILIBRE ET DEVELOPPEMENT PAR LA RELAXATION .La plus grande révolution de notre génération est la découverte que l'être humain, en changeant l'attitude de ses pensées intérieures, peut changer les aspects extérieurs de sa vie. William James (1842-1910)
  • Contact

Recherche

Liens