Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

images-4

La relaxation


 

Introduction

Relaxation vient d'un mot latin signifiant détente, repos. La relaxation est une détente physique volontaire. Elle peut aboutir, chez certaines personnes, avec certaines techniques, à un état de conscience modifié.
L'occident s'est intéressé aux techniques de relaxation au début du 20ème siècle, notamment le physiologiste américain Jacobson; les pratiques sont en fait des adaptations de hatha yoga et de méditations orientales, reprenant un de leurs effets: la détente physique volontaire induit la détente nerveuse.

La relaxation a des effets reconnus tant du point de vue physique (détente musculaire, réduction et régulation des rythmes respiratoire et cardiaque) que du point de vue psychique (calme durable, équilibrage des hémisphères cérébraux, amélioration de la mémoire et de la concentration).
La relaxation stimule le cerveau droit, et permet de se recentrer entre gauche et droite.
Le sommeil est une relaxation naturelle, mais en tant qu'acte volontaire bien pratiqué, une relaxation de 20 minutes équivaut à 3 heures de sommeil.
Une relaxation guidée par un moniteur expérimenté est recommandée dans un premier temps, avec une cassette dans un deuxième temps, sans support extérieur dans un troisième temps.

Relaxation profonde

Hypnose et autohypnose
L'hypnose a été très pratiquée dans l'antiquité en tant que thérapeutique; le document le plus ancien sur l'hypnose date de 1700 avant J.C..
Attaquée par l'église en occident au moyen âge, elle a repris de l'essor au 19ème siècle, avec les études de Charcot et Bernheim à la faculté de médecine, puis au 20ème siècle avec Pavlov.
Un chirurgien écossais a pratiqué plus de 2000 opérations sous hypnose, dont des amputations; la découverte de l'anesthésie a limité les applications purement médicales de l'hypnose.
Le test de la chute arrière est bien connu pour déterminer si une personne est facile à hypnotiser: la personne doit avoir les talons joints, les bras le long du corps; tout en préparant la personne par un texte monocorde, demandant de se détendre, l'hypnotiseur place un doigt entre les deux yeux de la personne puis en tournant autour, met sa main droite sur le haut de la colonne vertébrale, juste en dessous de la nuque, lui demande de se laisser aller, puis tout doucement retire sa main, ayant pour effet de la faire partir en arrière si elle ne résiste pas mentalement.

L'hypnose est un état intermédiaire entre le sommeil et l'état de veille; elle peut être légère, moyenne ou profonde.
Pour y parvenir 4 grandes familles de techniques peuvent être utilisées:

  • la télépathie spontanée ou maîtrisée,
  • le magnétisme par impositions des mains et passes magnétiques,
  • la suggestion par des phrases courtes, utilisant des affirmations répétitives,
  • la fascination visuelle par le regard ou auditive par la voix.

Le changement d'état de conscience provoqué par l'hypnose est très profond, mais même sous hypnose profonde, une personne ne peut pas faire quelque chose qui va à l'encontre de sa morale ou de ses idées. Tout le monde peut être hypnotisé à condition d'être volontaire. L'hypnose peut provoquer l'apparition de facultés mentales et de perceptions extrasensorielles ignorées.

L'autohypnose a été découverte (au moins en occident) par O. Vogt en 1893; les méthodes d'autohypnose (une bonne vingtaine) utilisent alternativement:

  • la concentration sur une forme (disque d'autohypnose), la flamme d'une bougie, un son (battement d'un métronome, mantra, comme SoHam),
  • le souffle par la respiration abdominale (yoga).

Le training autogène
Mis au point par le psychanalyste allemand Schultz vers 1910, c'est une méthode de relaxation contrôlée très répandue, comprenant deux phases:

  1. le sujet apprend à sentir le poids puis la chaleur dans ses membres, à observer les battements de son coeur, maîtriser sa respiration,
  2. le sujet étant alors dans un certain état d'hypnose, le thérapeute prononce des formulations aptes à produire des images et des associations bénéfiques.

La relaxation est plus efficace lorsque le niveau alpha est atteint, ce qui demande méthode et pratique. Elle entraîne une modification de l'état de conscience, comme y conduisent toutes les disciplines de méditation. Pour être performante, elle est généralement associée à la visualisation utilisée en particulier dans les pratiques de pensée positive.

Rappel sur l'activité cérébrale
Toutes les ondes encéphalographiques peuvent être enregistrées à l'aide d'électrodes spéciales posées sur la tête:

  • Conscience extérieure: onde bêta, fréquence 15 à 30 Hz, état éveillé ordinaire,
  • Conscience intérieure: onde alpha, 7 à 14 Hz, ondes découvertes les premières, proche de l'état de sommeil appelé niveau sophro-liminal,
  • Inconscience :
    • onde thêta, 4 à 7 Hz, sommeil, état exploité en hypnose et sophrologie,
    • onde delta*, 0 à 4 Hz (3 à 4 sommeil profond, 1 coma, 0 mort).

* A noter que chez les yogis, des ondes delta conscientes sont observées.

Comment descendre en alpha?
José Silva, dans la méthode qui porte son nom, propose la pratique suivante:

  • Projetez-vous mentalement dans votre lieu idéal de détente.
  • Fermez les yeux.
  • Sous les paupières closes, dirigez votre regard vers le haut, en un point situé à un angle d'environ 20 degrés par rapport au plan visuel normal.
  • A des intervalles de 2 s, décomptez de 100 à 1, en étant très concentré.

Utilisez cette technique pendant dix matins de suite, puis décomptez de 50 à 1, puis de 10 à 1, et enfin de 5 à 1, chacun de ces exercices dix matins de suite également. Au bout de cette période, si vous avez parfaitement pratiqué, vous pourrez utiliser la technique suivante dite des 3 doigts:
Descendez en alpha et dites pour vous-même en silence: "Chaque fois que je joins mes doigts: pouce, index, majeur, de la même main, je veux immédiatement descendre au niveau alpha".
Il suffira de joindre ces 3 doigts pour qu'instantanément, vous descendiez à un niveau plus profond de conscience.
Pour remonter du niveau alpha, servez-vous, dès le début, de la technique suivante, qui vous évitera d'en sortir spontanément. Dites mentalement: "Je vais doucement sortir de ce niveau en comptant de 1 à 5; je me sentirai bien réveillé et mieux qu'auparavant. Un, deux: prépare-toi à ouvrir les yeux; trois, quatre, cinq: les yeux ouverts, je suis parfaitement réveillé, me sentant mieux qu'auparavant".

La sophrologie
(du grec sôphrôn : sagesse liée à la santé de l'esprit) Elle a été créée entre 1960 et 1980 par Alfredo Caycedo, neuropsychiatre colombien qui, après un long voyage en Orient, a ramené et ajusté les techniques du Yoga, du Bouddhisme et du Zen au monde occidental.
Il s'agit d'une relaxation dynamique qui active l'énergie dans le corps, réduit le stress et calme le mental; pour cela, le sophrologue procède par suggestions et utilise principalement la méthode de contraste des couleurs inventée par Lévy-Suhl en 1908, permettant d'atteindre le niveau alpha.

 

 

 

Relaxation et Sophrologie


 

CONSIDÉRATIONS THÉORIQUES


 

 

        La relaxation est un ensemble de méthodes qui modifie le comportement par le truchement du vécu corporel. Elle repose sur quelques principes qui dominent différemment selon les écoles.

        Le premier de ces principes part d'une constatation fondamentale : il existe un lien entre tension psychique et musculaire. L'état de contraction musculaire s'accompagne d'une tension psychologique intérieure et, réciproquement, le relâchement musculaire induit une détente psychique.

        En modifiant l'état de contraction musculaire, on agit donc par rétroaction sur la tension psychique et sur les troubles et symptômes qui en résultent. L'apprentissage du contrôle volontaire du tonus musculaire, en permettant le relâchement des muscles, diminue la stimulation cérébrale supérieure, ce qui procure l'état de bien-être.

        La relaxation est un mécanisme de rétroaction entre la tension musculaire et l'activité cérébrale corticale consciente. C'est au niveau de la musculature lisse (viscérale) et striée (volontaire) que se reflètent le mieux les réactions de l'organisme aux stress comme aux stimulations les plus banales.

        Les variations de tension musculaire sont donc un bon indicateur de stress et d'anxiété. Dans les états de stress induits par des stimuli émotionnels, on observe un accroissement de la tension musculaire.

        La relaxation, en diminuant l'état de tension musculaire, conduit à la maîtrise du stress et au contrôle de l'anxiété. Ce peut donc être par le biais d'un travail corporel que l'on s'intéresse au psychisme.

        Cet apprentissage améliore du même coup les capacités de concentration, favorise la mobilisation rapide et optimum de l'énergie par stimulation de la vigilance, facilite la récupération et atténue la fatigue provoquée par les charges d'entraînement. Elle s'applique efficacement aux dystonies neurovégétatives, à l'hyperémotivité et aux affections psychosomatiques, notamment à l'insomnie.

 

La relaxation progressive - Méthode Jacobson

        La relaxation neuromusculaire, théorisée par le médecin américain E. Jacobson, repose sur le principe de l'influence du contrôle somatique sur la réponse psychique, le relâchement musculaire aboutissant à la détente mentale.

        En 1928, Jacobson constate que les émotions, mais aussi les activités mentales les plus neutres, s'accompagnent de modifications des tracés myographiques, révélant la présence d'une impulsion électrique vers les muscles, souvent trop faible pour mettre en œuvre le mouvement, mais suffisante pour activer le schéma nerveux. Il expérimente que, au contraire, le profond relâchement musculaire est incompatible avec l'activation émotionnelle. Si bien que l'apprentissage de la relaxation musculaire peut être utilisé pour réduire ou prévenir l'activation émotionnelle suscitée par un événement tel qu'une compétition sportive par exemple.

        L'entraînement mental découle directement des conclusions de Jacobson sur la similitude, au niveau nerveux, entre mouvement pensé et mouvement effectué. Le schéma nerveux est activé de la même manière, que le geste soit effectué ou simplement pensé. Dès lors, pourquoi ne pas utiliser la visualisation d'un geste technique, qui permet au passage de le décomposer, plutôt que de l'effectuer trop vite ou trop souvent sans prendre le temps de l'effectuer directement correctement.

        La sophrologie s'appuie directement sur les conclusions de Jacobson lorsqu'elle propose d'imaginer le développement d'un geste technique en état sophroliminal (état alpha ou état de conscience modifiée). Il en est de même, dans une autre mesure, pour les méthodes Martenot et Feldenkrais, lorsqu'elle préconisent d'imaginer les sensations du mouvement avant de l'effectuer, développant ainsi le sens kinesthésique et du même coup, la coordination et la précision du geste, l'équilibre et la verticalité du corps.

        Lanning (1) a montré l'efficacité de la relaxation progressive de Jacobson pour réduire l'anxiété compétitive et améliorer les performances. L'auteur souligne que l'efficacité de cette technique dépend de sa proximité par rapport à la compétition. Mais son apprentissage doit être commencé avant la période de mise sous pression.

       

Le training autogène - Méthode Schultz.

        Si la méthode Jacobson repose sur une prise de conscience localisée de la contraction et de la décontraction musculaire, le training autogène du médecin allemand Schultz est au contraire une méthode globale, où la relaxation passe par un processus de concentration sur l'image mentale du relâchement.

        Schultz considère que la relaxation a des effets proches de l'hypnose. C'est en observant les phases de relâchement traversées par les sujets qui avaient des capacités d'auto-hypnose spontanée qu'il construit la structure du training autogène. Le relaxant va reproduire ces phases d'entrée en relaxation par autosuggestion des états physiologiques qui s'y rapportent. C'est ainsi que le sujet procédant au training autogène (cycle inférieur) expérimentera dans l'ordre suivant, la décontraction musculaire (sensation de pesanteur), la décontraction vasculaire (sensation de chaleur due à la vasodilatation périphérique), la relaxation des appareils cardiaque, respiratoire et digestif, avant d'accéder au calme psychique et émotionnel.

        Dans l'état d'auto-hypnose induit par le training autogène, les effets musculaires et neurovégétatifs des affects sont réduits, conduisant le sujet à un état de relaxation favorable à une introspection sereine (cycle supérieur auquel on n'accède qu'après avoir maîtrisé le précédent).

 

Sophrologie

        C'est aussi l'un des objectifs de la sophrologie que d'utiliser l'état de relaxation pour effectuer un travail de visualisation, d'introspection ou d'éveil des sensations kinesthésiques et proprioceptives.

        Élaborée par A. Caycédo, la sophrologie fait une synthèse intelligente des techniques de relaxation antérieures. Elle marie habillement les découvertes occidentales du début du XXème siècle, aux pratiques orientales séculaires.

        Très structurée, la sophrologie est une méthode qui se suffit à elle-même. Mais il est intéressant de distinguer en elle ses différentes influences, car les méthodes de relaxation qu'elle fédère sont souvent plus propices à l'autonomie du relaxant que ne le permet la sophrologie.

 

La relaxation pour Adultes
 
  

La relaxation pour tous :

La relaxation aide à :

-          Etre bien dans son corps et dans sa tête ;

-          Apprendre à se détendre, à se défatiguer, les réflexes naturels de détente ;

-          Gérer ses émotions et son stress ;

-          Mieux dormir ;

-          Garder ou améliorer la santé d'une façon générale : meilleure circulation de l'énergie dans le corps, diminution des douleurs... (la relaxation peut être un complément mais non un substitut à un traitement médical ou thérapeutique) ;

-          Traverser les moments difficiles, les deuils ;

-          Donner du sens à la/sa vie et aux évènements ;

-          Améliorer les qualités d’écoute, d’attention, de concentration et de disponibilité, les relations humaines ; 

-          Renforcer la confiance en soi, l’estime de soi ;  

-          Avoir le courage d’être soi-même et la spontanéité ;

-          Distanciation par rapport aux dépendances (affectives, cigarette, drogues, alcool, nourriture…) ;

-          Se préparer aux examens, aux compétitions sportives

 

 

 

Pour les femmes enceintes :

 

  • Bien vivre l’évolution de son corps
  • Se préparer à l’accouchement
  • Renforcer le lien avec le bébé et partager avec lui l’état de détente
  • Partager l’état de relaxation avec le bébé après la naissance

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les personnes âgées ou les personnes handicapées :

 

À l’aide d’exercices pratiques, les sujets apprennent dans leur corps comme dans leur vie quotidienne à adopter une attitude plus souple, à se décentrer de leurs problèmes. Ils intègrent de nouveaux savoirs, de nouvelles capacités, même inconsciemment pour les personnes déficitaires présentant diverses pathologies (maladie d’Alzheimer, de Parkinson, dépression, tendances paranoïaques...), la relaxation leur permet :

           

-          Un rétablissement d’une relation favorable avec leur corps;

-          une augmentation de l’autonomie ;

-          un meilleur contrôle émotionnel ;

-          une meilleure gestion du stress, des angoisses, des douleurs ;

-          un endormissement plus simple ;

-          un développement de nouvelles relations sociales (entre les membres du groupe autour d’un vécu commun de détente et de bien-être, le plaisir de fonctionner ensemble) ;

-          des changements au niveau somatique (meilleure humeur, moins de constipation, plus d’appétit, meilleure posture…) ;

-          un approfondissement de la présence à soi-même et au monde ;

 

 

 

Neurophysiologie de la relaxation

        L'ensemble de ces méthodes, et d'autres que nous n'expliciterons pas ici (méditation, yoga nidra, méthode Silva, etc.), ont pour finalité d'amener le sujet à l'état dit "alpha", et de s'y maintenir sans revenir à l'état de veille (bêta) ni succomber à l'endormissement (thêta).

        L'état alpha est caractérisé par le fait que les ondes cérébrales majoritaires émises à cet instant sont d'une fréquence comprise entre 7 et 14 Hertz. Les ondes bêta, correspondant à la veille, sont d'une longueur plus courte tandis que les ondes thêta sont plus longues (2).

        Les état de relaxation ont tous en commun de renforcer le rythme alpha. L'établissement de cet activité alpha corticale signe l'état de détente psychosensorielle qui est réduite, voire absente, dans les états anxieux.

        C'est lorsque l'accession autonome à cet état est maîtrisée que le travail de préparation mentale va pouvoir s'effectuer.



 

2) Longueur des ondes cérébrales :
Delta (coma et sommeil profond) : 0,5 à 4 Hz. Thêta (sommeil) : 4 à 7 Hz.
Alpha : 7 à 14 Hz. Bêta (veille) : 14 Hz à 20 Hz.

 

 

Méthodes de relaxation profonde

Apprendre à détendre votre corps et votre esprit, même pendant de courtes périodes chaque jour, peut vous faire du bien, vous apaiser et accroître votre sentiment de maîtriser la situation. La relaxation peut également vous aider à mieux supporter les émotions difficiles, les douleurs ou les autres symptômes. Vous pouvez vous initier aux différentes méthodes de relaxation par des livres, des cassettes, des DVD ou des cours. La méthode décrite ci-dessous pourrait aussi vous aider à vous détendre.

Relaxation profonde

Cette méthode d’autothérapie peut vous aider à vous endormir, à accroître votre niveau d’énergie et à soulager votre anxiété. Certains des exercices demandent une respiration profonde. Si vous éprouvez des problèmes respiratoires, consultez votre équipe soignante avant de commencer.

La plupart des exercices de relaxation profonde se font en position assise ou couchée. Certaines personnes pratiquent la relaxation en écoutant de la musique avec des écouteurs. Le processus de relaxation profonde commence ainsi :

  • Choisissez un endroit calme et assurez-vous d’être parfaitement à l’aise.
  • Portez des vêtements confortables et amples qui favorisent la circulation.
  • Fixez un objet ou fermez les yeux en imaginant une scène apaisante.
  • Concentrez-vous sur votre respiration pendant une minute ou deux.

Une fois que vous êtes installé, il existe deux moyens d’atteindre un état de relaxation profonde : la tension-relaxation et la respiration rythmique.

Tension-relaxation

Faites cet exercice pendant quelques minutes, plusieurs fois par jour si vous le pouvez. Essayez‑le lorsque vous vous sentez stressé ou anxieux.

  • Prenez une inspiration lente et profonde.
  • Pendant que vous inspirez, contractez un muscle ou un groupe de muscles particulier. Par exemple, fermez les yeux et plissez‑les fortement, froncez les sourcils, serrez la mâchoire ou le poing ou encore, tendez vos bras ou vos jambes.
  • Retenez votre respiration et gardez ces muscles tendus pendant une seconde ou deux.
  • Relâchez. Expirez et laissez votre corps se détendre pendant que les tensions se libèrent.
  • Vous pouvez commencer par un groupe de muscles, jusqu’à ce vous ayez contracté et relâché tous les groupes de muscle de votre corps. Par exemple, vous pouvez commencer par vos pieds et vos jambes, puis les muscles de l'abdomen et du dos, et finir par les muscles des bras, du cou et du visage.

Respiration rythmique

Cet exercice peut être pratiqué pendant une période allant de quelques secondes seulement à 10 minutes.

  • Prenez des respirations lentes et profondes, en gardant un rythme lent.
  • Répétez mentalement : « Inspirer, un, deux; expirer, un, deux. »
  • À chaque expiration, sentez votre corps se détendre et vos muscles se relâcher.
  • Pour terminer la respiration rythmique, comptez mentalement et lentement jusqu’à trois.

 

La relaxation profonde est une des méthodes dont nous disposons pour contrecarrer les ravages d'un stress excessif et chronique. Les exercices de la relaxation profonde peuvent être appris facilement et rapidement. Il faut seulement quelques minutes le matin et le soir. Tout le monde peut les pratiquer et ils peuvent être faits n'importe où. Ils ont été vérifiés d'une façon répétée par des études et des recherches thérapeutiques et se sont montrés hautement efficaces.

Sur le plan physiologique, la relaxation profonde diffère significativement de ce que nous appelons généralement " se relaxer ", c'est-à-dire lire, écouter de la musique, jardiner, aller à la pêche, regarder la télévision où tout simplement se détendre. La relaxation profonde est une condition psychologique spécifique qu'on atteint en suivant une technique physique et mentale particulière dont le but est d'obtenir un niveau de métabolisme substantiellement plus bas que celui du sommeil profond.

Cette situation a été décrite pour la première fois en 1970, à la suite d'une étude qui portait, à l'époque, sur la méditation transcendantale, faite à l'école de médecine de Harvard. Les Drs H. Benson et K. Wallace ont découvert que, tandis que l'esprit restait dans un état de vigilance, le niveau métabolique diminuait en moyenne de 18% après vingt minutes de méditation, ce qui correspond à un taux deux fois plus bas que celui atteint durant la partie la plus profonde du sommeil.

L'intérêt de cette baisse du métabolisme dans le traitement du stress est que lorsque le corps est à son point métabolique le plus bas, c'est-à-dire quand un minimum de demandes lui sont faites, il est dans la situation la plus favorable à sa normalisation. Il commence par rejeter le stress de fatigue, les surcharges, les impuretés qui se sont accumulés en raison des exigences du mode de vie et que le sommeil ne suffit pas à effacer. Plus le repos est profond et plus l'activité sera efficace.

Certaines caractéristiques du comportement sont mises en évidence par les personnes qui pratiquent les exercices de la relaxation profonde:

  • Ils sont plus alertes, c'est-à-dire qu'ils ont une perception plus aiguë, une plus grande conscience et un esprit plus clair;
  • Ils sont plus énergiques
  • Ils ont un plus grand sentiment de l'harmonie, du bien-être et de la joie;
  • Leur réponse au stress est plus favorable, elle n'est pas aussi forte et ne dure pas aussi longtemps que chez les autres personnes

La maîtrise de la relaxation profonde peut-être développée de la même manière qu'on développe sa propre endurance par des exercices physiques, c'est-à-dire par des répétitions et une pratique régulière.

Il existe de nombreuses techniques de relaxation, la plupart offrent la même efficacité et les mêmes bienfaits physiologiques, mais toutes ne sont pas d'une pratique aisée et la plupart finissent par être délaissées par les participants.

Une bonne technique doit permettre d'obtenir une relaxation profonde en quelques minutes ou même en quelques secondes. Bien entendu pour obtenir de tels résultats il est nécessaire de suivre un entraînement progressif.

La technique de la relaxation  permet d'obtenir de tels résultats. Elle utilise diverses techniques de préparation physique, tels que le déblocage thoracique et cardio-vasculaire, de même que la pratique de quelques exercices très simples et d'une technique de respiration complète.
La méthode induit la détente profonde de manière progressive. Après un certain temps de pratique, dont la durée peut varier selon les aptitudes des participants, il est possible d'atteindre un niveau de détente profonde en quelques secondes.

L'aspect de la motivation est très important et le meilleur moyen de la développer est de participer aux ateliers dirigés par un instructeur qualifié qui guidera le participant sur la bonne voie de la relaxation profonde, corrigera les erreurs de technique et s'assurera que l'élève progresse.

La relaxation profonde est le meilleur moyen thérapeutique et la meilleure façon de contrôler le stress.

 

 

 

 

 

a relaxation profonde amène la maturité émotionnelle

 

Les gens qui maîtrisent l'art de vivre de façon détendue dans ce monde tendu, sont ainsi aptes à comprendre le rapport entre l'esprit conscient et la partie inconsciente de l'esprit. Encore plus important, ils sont prêts à utiliser cette compréhension pour développer rapidement et agréablement une maturité émotionnelle. De cette façon, ils deviennent des individus équilibrés de par leurs prédispositions naturelles.

 

Les mauvaises habitudes, ou programmations, peuvent être le résultat des habitudes physiques ou mentales, qui ont toutes les deux leur contenu émotionnel. Par contre, ce qui est normalement mental est aussi physique et ce qui est physique est aussi mental. Les bonnes habitudes sont celles qui sont constructives et utiles. Les mauvaises habitudes sont celles qui sont destructrices et nuisibles. Par la pratique, les bons patterns deviennent de bonnes habitudes. Alors les vieilles habitudes disparaissent dans le néant. L'habitude devrait plutôt se définir comme étant une répétition cristallisée. Répétez assez souvent n'importe quoi et vous en ferez une habitude.

Relaxation profonde

 

Abordez la technique de relaxation profonde avec un esprit ouvert. Ne croyez rien de ce que je vous dis, expérimentez plutôt et voyez ce qui arrivera. Tout ce dont vous avez besoin c’est d’une pièce silencieuse et de 30 minutes de votre temps. Laissez vos perturbateurs de paix à l’extérieur quand vous entrez dans votre pièce. Assurez-vous qu’on ne vous interrompra pas, sauf en cas d'urgence.

 

Placez une couverture sur le sol et enroulez étroitement une serviette de bain épaisse. Si vous le désirez, couvrez-vous avec quelque chose de léger.

 

Retirez toute contrainte physique comme les chaussures, les ceintures, les jarretières, les jarretelles, la gaine, le bustier, etc. Si vous vivez avec quelqu'un d'autre, demandez-leur de frapper à la porte dans 30 minutes, sinon, vous pouvez activer un mécanisme d'alarme pour vous avertir au bon moment.

 

L'heure idéale pour faire la relaxation profonde c’est au moment de rentrer à la maison du travail et avant de manger votre plus gros repas de la journée, que ce soit le matin, le midi ou le soir. Si ce programme est impossible, essayez de faire votre relaxation profonde chaque jour, à la même heure. Maintenant vous êtes prêts et je vous promets de vivre une expérience nouvelle et ravissante.

 

Ces 30 minutes sont dévouées à VOUS et à votre santé. Ainsi pendant 30 minutes, mettez vos préoccupations et vos soucis de côté et vous serez plus apte à vous en occuper lorsque vous serez énergisés et rafraîchis suite à une relaxation profonde. Allongez-vous sur le dos sur la couverture que vous avez placée sur le sol. La serviette enroulée devrait être placée sous votre nuque. Installez-vous pour que tout votre dos repose fermement sur la surface du sol. Vous êtes seuls. Vos préoccupations et vos soucis sont garés derrière la porte.

 

Respirer profondément. Vous expérimentez la neutralité dans votre mental au meilleur de votre capacité. Vous avez exclu toute idée d'effort et par son anéantissement, vous avez rendu possible la relaxation. Vous accueillerez toutes les expériences plaisantes qui pourront survenir. Tout votre être enregistrera fidèlement chaque sensation que votre personne entière (votre corps et votre esprit) ressentira.

 

Contractez tous les muscles de vos pieds comme si vous serriez un objet avec eux. Contractez-les jusqu'à ce que vous sentiez une sensation de douleur. Reposez-vous maintenant jusqu'à ce que les muscles de vos pieds se sentent engourdis. Demeurez étendus calmement pendant quelques secondes. De nouveau contractez, contractez et gardez la tension pendant quelques secondes. Reposez-vous jusqu’à ce que vous sentiez l’engourdissement total, en appréciant le sentiment de chaleur que vous sentez monter dans vos pieds. Maintenant, une troisième fois. Contractez, contractez et gardez. Et maintenant, reposez-vous, en sentant une plus grande chaleur dans vos pieds.

 

Prenez votre temps en faisant cette routine. Répétez la procédure pour chaque partie de votre corps. Fixez cette routine dans votre esprit vous aidera à procéder doucement, facilement et sans effort. Vous ne faites pas de l'exercice. Vous vous reposez! L'effort, c’est la tension et tout le but de cette expérience est de familiariser tous les muscles de votre corps avec la différence entre le sentiment de tension et le sentiment de relaxation. Vous avez tout votre temps, alors, demeurez calmes. Il n'y a pas le feu au lac.

 

Quand vous avez fini, répétez la procédure pour les muscles de vos jambes, en centrant votre attention sur eux. Si les muscles de vos cuisses ont aussi tendance à se contracter en même temps, ne vous en faites pas. C'est naturel. Éventuellement, vos muscles répondront séparément.

 

Des jambes, passez aux cuisses, aux fesses et au creux du dos. Comme vous adressez les différentes parties de votre corps, appréciez l’engourdissement chaud dans les différentes régions qui ont été alternativement contractées, puis relâchées et qui restent maintenant détendues. Et souvenez-vous. Ne pressez pas vos efforts. Prenez votre temps.

 

Suivent ensuite les muscles des épaules, puis ceux des mains, des doigts, des avant-bras et des bras. En travaillant avec vos doigts, ne les écrasez pas, ni vos mains comme si vous serriez un objet imaginaire. Contractez-les simplement, puis relaxez.

 

En travaillant avec vos avant-bras, vous contracterez probablement automatiquement les muscles de vos bras aussi. C'est bien. Avec le temps, cela se corrigera. Ne précipitez rien. Les bras sont suivis des muscles de cou.

 

Vous avez probablement remarqué comment rigides et serrés peuvent devenir les muscles de votre cou quand vous êtes tendus. Il y a une façon facile de corriger ça. Soulevez votre tête juste un peu et tournez lentement, doucement, dans un arc qui va en s’élargissant. Tournez progressivement la tête vers l’avant, latéralement, en arrière et de l'autre côté, puis répétez ces mouvements à nouveau. Environ 15 secondes suffiront. Vous sentez-vous un peu pris de vertige ? Allongez-vous en appuyant votre cou sur la serviette, la nuque touchant légèrement le sol. Demeurez allongés et silencieux jusqu’à ce que la sensation de vertige cesse.

 

Parce qu'il y a tant de muscles faciaux, nous les prendrons tous ensemble. Faites plusieurs grimaces, en mettant vos muscles faciaux en jeu, incluant ceux du front. L'idée est de faire monter la tension des muscles et de rester là un moment, puis progressivement de se reposer complètement. Répétez 3 fois comme auparavant. À la fin, votre visage se sentira flasque, mou et détendu. Vous n'avez pas besoin d'être timides. Personne ne vous observe.

 

Maintenant pour la poitrine et les muscles abdominaux. Respirez profondément, en inspirant par les narines et en expirant par les lèvres, les gardant ensemble, mais pas trop fermement. Expulsez l'air par les lèvres avec une "poussée" légère, comme si vous appliquiez les freins de votre voiture. Prêt ? Inspirez par les narines, profondément, profondément jusqu’à la capacité maximale de vos poumons puis retenez votre souffle pendant 5 secondes. Expulsez maintenant par les lèvres, doucement, aisément et complètement jusqu'à ce que votre poitrine et votre abdomen soient totalement dégonflés et détendus. Essayez de respirer autant par votre abdomen que par vos poumons et expulsez l'air des deux poumons et de l'abdomen simultanément. La respiration abdominale est désirable et utile. Avec un peu de pratique, vous pourrez le faire automatiquement. Inhalez et expirez trois fois, tel que décrit, en retenant l'air environ 5 secondes chaque fois.

 

Maintenant, baissez doucement les paupières. Permettez-leur de se reposer sur les globes oculaires sans aucune contraction musculaire. Relaxez maintenant et respirez doucement et profondément. Avant d'expirer, retenez votre souffle environ 3 secondes puis détendez-vous complètement. Inspirez et expirez de façon rythmée. Inspirez 1-2-3. Expirez 1-2-3. Appréciez le sentiment de détente complète de tous les muscles de votre corps. Vous êtes détendu. Vous avez chaud. Vous êtes confortable et vous êtes somnolent. Demeurez silencieux et continuez votre respiration cadencée.

 

Quand l'alarme sonnera, sortez doucement de votre assoupissement plaisant ou de votre sieste légère et appréciez votre état de relaxation profonde. Vaquez maintenant à vos affaires quotidiennes. Et, à propos, comment vous sentez-vous ? Évidemment, vous retrouverez tous les soucis et inquiétudes que vous aviez laissés à l'extérieur de la pièce. Mais sentez-vous qu’ils sont toujours aussi lourds qu’auparavant ? À cause d'une grande confiance en vous, en raison d'être détendus intellectuellement et physiquement, vous serez plus apte à vous occuper des problèmes que la vie continuera à mettre sur votre chemin. C'est la nature de la vie de nous présenter des problèmes à résoudre et c'est en les acceptant et les solutionnant que nous grandissons.

 

Si votre première expérience avec la relaxation profonde était immédiatement avant l'heure du repas, vous constaterez que vous mangez plus posément qu'auparavant. La digestion de vos aliments se fera plus aisément à cause de votre état détendu. Et ils auront meilleur goût parce que vous mangez plus lentement. Prenez le temps d’apprécier votre nourriture.

 

Du livret de la Dr. Ann «Relax and Survive».

 

Relaxation musculaire profonde

La relaxation est une habileté qui se doit d’être apprise et maîtrisée. La relaxation musculaire profonde est l’une des habilités les plus simples et le plus gratifiantes. Pratiquez cette routine lentement et au moins une fois par jour, pendant 15 à 20 minutes. Sortez toujours doucement de votre état de relaxation et ne vous exercez pas le ventre plein.

 

1. Enlever vos chaussures, vos verres correcteurs ou lentilles cornéennes et tout vêtement astreignant. Étendez-vous sur le dos dans un endroit silencieux, chaud, et faiblement éclairé. Laissez vos pieds et vos orteils s’étendre de chaque côté, les orteils pointant vers l’extérieur. Permettez à vos bras de se détacher de votre corps, avec vos paumes dirigées vers le plafond et à vos doigts de se courber naturellement. Inhalez et expirez doucement, profondément et naturellement, à votre propre rythme.

 

2. Appliquez-vous à relaxer chaque partie de votre corps, une à une. Concentrez-vous d'abord sur votre pied droit et détendez les orteils, la plante, le talon et la cheville; ayez l'impression que votre pied devient complètement détendu et flasque. Déplacez alors votre attention le long de votre jambe et détendez le mollet, le genou, la cuisse et la hanche. Faites-en autant pour votre jambe gauche.

 

3. Ensuite concentrez-vous sur votre main droite et détendez les doigts, le pouce, la paume et le poignet. Montez lentement le long de votre avant-bras, puis, détendez votre coude, bras et épaule. Faites-en autant pour votre bras gauche.

 

4. Portez votre attention sur la base sur votre colonne vertébrale et détendez les muscles de votre dos, en montant le long des muscles de chaque côté de votre colonne vertébrale jusqu'à ce que vous atteigniez votre cou.

 

5. Finalement, concentrez-vous sur votre visage. Détendez votre menton et votre mâchoire, en vous assurant que votre langue est détendue. Concentrez-vous sur vos yeux et votre front et enrayez tout froncement de sourcils. Maintenant vous êtes complètement détendus. Concentrez-vous sur votre respiration et chaque fois que vous expirez, laissez votre corps s’enfoncer un peu plus profondément dans le sol.

 

Retour à la Normale

 

Dès que la menace d’une situation stressante a disparu, le corps revient à la normale. Si la source de la tension n'a pas été enrayée, la pression artérielle peut demeurer élevée un certain temps. Ceci peut être une cause du développement de maladies coronariennes.

 

Si vous constatez que vous êtes souvent stressés et voulez épargner votre cœur, 3 choix s’offrent à vous. Vous pouvez chercher des façons de réduire la source de vos tensions, vous pouvez faire plus d'exercice pour libérer la tension accumulée, ou vous pouvez trouver des méthodes pour vous reposer quand la pression s’est relâchée. La Relaxation Musculaire Profonde décrite ci-haut n’est qu’une méthode de relaxation qui pourrait vous être utile.

 

Cinq façons de réduire le stress

§ Créer un programme plus clément et uniforme pour vous-mêmes, pour que vous ne soyez pas constamment sous la pression, au travail ou quand vous êtes engagés dans une activité, soi-disant, reposante.

§ Occupez-vous de votre vie personnelle aussi bien que de votre carrière. Cela implique de développer des intérêts qui ne sont pas simplement orientés vers votre travail. Développer des rapports satisfaisants avec d'autres personnes pourrait s’avérer une activité des plus importantes.

§ Faites de l’exercice régulièrement pour soulager la tension, mais essayez de ne pas prendre votre exercice trop au sérieux non plus. C’est important de jouer des jeux pour le plaisir, pas nécessairement pour satisfaire le désir ardent de la compétition ni pour gagner.

§ Trouvez le temps de pratiquer des techniques de relaxation de votre choix. Écoutez de la musique, méditez, marchez, ou développez un hobby qui vous occupera allègrement et vous rendra heureux.

§ Un style de vie constamment orienté vers le stress pourrait exiger une recherche plus approfondie des causes derrière vos habitudes stressantes, peut-être avec l'aide d'un psychiatre.

 

 

 

 

 

La relaxation profonde est une chance merveilleuse de permettre à notre corps de se reposer. Quand notre corps est à l’aise et détendu, notre esprit peut aussi être calme et en paix. La pratique de la relaxation profonde est très importante pour guérir note corps et notre esprit. S’il vous plait, prenez le temps de faire cette pratique très souvent. Vous pouvez pratiquer la relaxation à n’importe quel moment de la journée, même juste cinq ou dix minutes quand vous vous réveillez le matin ou en allant vous coucher le soir, ou pendant une pause au milieu d’une journée bien remplie. Le plus important, c’est que cela vous fasse plaisir.

S’il vous plait allongez-vous confortablement sur votre dos. Fermez les yeux, laissez vos bras se poser doucement le long du corps et laissez vos jambes se détendre avec vos pieds s’ouvrant vers les côtés.

Savez-vous que vous êtes un miracle ? Tout votre corps est un miracle, de vos cheveux sur le sommet de votre tête jusqu’ à vos petits orteils.

  • On commence par inspirer et expirer. En inspirant on sent que notre ventre se soulève. En expirant on sent que notre ventre s’abaisse à nouveau. Notre respiration entre et sort comme des vagues sur l’océan, très détendu, très paisible. Pendant plusieurs respirations, soyez juste attentifs à votre ventre qui se soulève puis s’abaisse.
  • En inspirant et expirant, soyez attentif à tout votre corps allongé. Sentez les parties de votre corps qui touchent le sol: vos chevilles, derrière vos jambes, les fesses, le dos, derrière les bras et les mains et derrière la tête. A chaque expiration, détendez-vous de plus en plus profondément dans le sol en laissant tout aller, en lâchant les soucis, la peur, ou les pensées et les projets du futur.
  • En inspirant, je sens mes deux mains. En expirant je détends complètement tous les muscles de mes deux mains. En inspirant, je vois que j’ai de la chance d’avoir deux bonnes mains; et en expirant, je souris à mes deux mains. Mes deux mains sont si précieuses ! Grâce à mes mains je peux jouer dans le sable, construire un château de sable. Avec mes mains je peux faire de la peinture, dessiner, je peux écrire. Je peux construire et réparer des choses, caresser les animaux, je peux faire du vélo. Je peux grimper dans un arbre et jeter des boules de neige. Je peux donner la main à mon ami, faire mes lacets. Je peux aider à faire des gâteaux, brosser mes cheveux et faire encore beaucoup, beaucoup d’autres choses.

En inspirant, j’étire mes mains. En expirant, je les détends. Mes mains sont deux bonnes amies, toujours prêtes à m’aider.

  • En inspirant, je sens mes deux bras. En expirant, je laisse mes bras se détendre complètement. En inspirant, je suis heureux d’avoir deux bras forts. En expirant je relâche tous les muscles des bras, je sens de la joie et de l’aise dans toutes les petites cellules de mes bras. Avec mes bras je peux faire un câlin à Maman, Papa, Papi ou Mamie. Je peux les serrer très fort! Mes bras me permettent de jouer sur la balançoire, d’aller nager ou de lancer un ballon. Ils m’aident à faire la roue, à sortir les ordures et à porter un petit chat. Maintenant j’ai une occasion de dire merci à mes bras, ils font tant de choses pour moi!

En inspirant, j’étire mes deux bras. En expirant, je laisse mes bras se reposer, complètement relâchés. Je souris à ces deux amis.

  • En inspirant, je sens mes épaules. En expirant je laisse mes épaules se reposer et lâcher tout leur poids sur le sol. En inspirant j’envoie mon amour à mes épaules et en expirant je souris à mes épaules. Je les remercie pour leur force. A chaque expiration je sens mes épaules de plus en plus détendues.
  • En inspirant je sens mes deux pieds. En expirant je souris à mes pieds. Je remue mes dix orteils. C’est vraiment chouette d’avoir deux pieds! Avec mes deux pieds, je peux marcher et courir, faire du sport, danser et faire du vélo. Mes pieds adorent sentir le sable chaud quand je marche sur la plage. Quand il pleut, mes pieds adorent sauter PLOUF! dans les flaques. Au parc ou au terrain de jeux, mes pieds aiment courir et sauter. Et quand je suis fatigué mes pieds adorent se reposer. Merci, mes pieds!

En inspirant, j’étire mes pieds et mes orteils. En expirant, je détends mes pieds. J’ai de la chance d’avoir mes pieds !

  • En inspirant, je sens ma jambe droite et ma jambe gauche. En expirant je me réjouis de mes deux jambes. Mes deux jambes on grandi tous les jours depuis que j’étais un tout petit bébé. Elles continuent de grandir et de changer encore en ce moment. Mes jambes m’aident à me tenir debout bien droit, tous les jours un peu plus grand. Grâce à elles je peux m’asseoir avec les jambes croisées ou faire le grand écart. Je peux jouer au football et marcher sur des échasses. En montant et en descendant les escaliers, en allant à l’école et en rentrant, j’ai déjà parcouru tant de kilomètres avec mes jambes! Je suis très heureux d’avoir des jambes.

En inspirant j’étire mes jambes. En expirant je laisse mes jambes se détendre. Mes jambes sont un miracle et elles sont toujours là pour moi.

  • En inspirant je sens mes deux yeux. En expirant je souris à mes yeux. En inspirant je laisse tous les petits muscles autour de mes yeux se détendre. En expirant j’envoie mon amour et mon soin à mes deux yeux. Mes deux yeux sont un cadeau. Avec mes yeux je peux voir, je peux voir! Je peux te voir et je peux me voir. Je peux voir les oiseaux qui volent dans le beau ciel bleu, je peux voir la lune dorée tout la haut, si haut. Je peux lire, écrire et regarder la télévision; je peux regarder les fourmis qui travaillent. Quand je suis triste, je peux pleurer et laisser couler les larmes. Tout ce que j’ai à l’intérieur, mes yeux peuvent l’exprimer.

En inspirant je ferme mes yeux à poing. En expirant je relâche et je les laisse se détendre. Merci à mes yeux de me permettre de voir, il y a tant de beauté à voir autour de moi.

  • En inspirant je sens que mes poumons deviennent plus gros. En expirant je sens qu’ils se contractent. En inspirant je suis très heureux d’avoir deux bons poumons. En expirant je leur souris avec gentillesse. Mes poumons sont tellement incroyables. Ils m’aident à inspirer et expirer, jour et nuit, même quand je dors. Ils apportent de l’oxygène dans mon corps et me donnent le pouvoir de parler, chanter, crier, murmurer, rire et marmonner. Quand je suis né, la première chose que j’ai faite a été de prendre une profonde inspiration, et depuis, mes poumons ont toujours été là pour moi, chaque minute de chaque jour.

J’inspire l’air frais dans mes poumons et en expirant je les laisse se relâcher et se reposer. Merci mes poumons de me faire respirer.

  • En inspirant je sais que mon cœur bat du côté gauche de ma poitrine. En expirant je me réjouis de mon cœur et je le laisse se reposer. Avec mon inspiration j’envoie mon amour à mon cœur. Avec mon expiration je souris à mon cœur. Mon cœur me tient en vie et il est toujours là pour moi, chaque minute de chaque jour. Il ne s’arrête jamais. Mon cœur a battu depuis que j’étais un petit fœtus de quatre semaines dans le ventre de ma maman. C’est un organe merveilleux qui me permet de faire tout ce que je fais pendant toute la journée. En inspirant je sais que mon cœur m’aime aussi. En expirant je promets de vivre d’une manière qui aidera mon cœur à être fort et en bonne santé.

Avec chaque expiration, je sens mon cœur qui se détend de plus en plus et je sens chaque cellule de mon cœur qui sourit d’aise et de bonheur.

  • En inspirant, je sens mon estomac. En expirant je laisse mon estomac se détendre. En inspirant je me réjouis de mon estomac et en expirant je lui souris. Je sais que mon estomac travaille dur pour moi. Tous les jours il digère la nourriture que je lui donne et il me donne de l’énergie et de la force. Maintenant, je le laisse se reposer complètement.

Quand j’inspire, je sens mon estomac heureux et léger. Quand j’expire je dis merci à mon estomac qui est toujours là pour moi.

  • Maintenant je porte mon attention à une partie de mon corps qui est peut être malade ou qui a de la douleur. Je prends le temps pour être conscient de cette partie du corps et lui envoyer mon amour. En inspirant, je laisse cette partie se reposer et en expirant je lui souris avec douceur. Je sais qu’il y a d’autres parties de mon corps qui sont encore très fortes et en bonne santé. Je demande à ces autres parties d’envoyer leur force et leur énergie à la partie un peu faible ou malade. Je sens le soutien, l’énergie et l’amour des parties de mon corps en bonne santé qui arrive dans la partie plus faible et la guérissent.

Quand j’inspire, je sais que mon corps est un miracle parce qu’il peut se guérir lorsqu’il tombe malade. Quand j’expire, je lâche toute peur ou souci que j’ai peut-être gardé dans mon corps. En inspirant et en expirant, je souris avec amour et confiance vers la partie de mon corps qui ne va pas très bien.

  • Quand j’inspire, je sens tout mon corps allongé. Quand j’expire, je suis heureux de sentir mon corps allongé, très détendu et calme. Je souris à tout mon corps en inspirant et j’envoie de l’amour et de la compassion à tout mon corps en expirant. Je sens que toutes les cellules de mon corps sont joyeuses et sourient avec moi. J’ai de la gratitude pour toutes les cellules dans mon corps tout entier. Je sens encore mon ventre qui se soulève et s’abaisse doucement.

 

Si vous voulez, vous pouvez maintenant chanter des chansons douces ou des berceuses, ou jouer de la musique douce pendant quelques minutes.

 

Maintenant, la pratique de la relaxation totale est finie. Vous pouvez bouger les mains et les pieds et vous étirer doucement. Puis, roulez sur un côté du corps. Quand vous êtes prêts vous pouvez ouvrir les yeux. Prenez votre temps pour vous lever tranquillement. Vous pouvez profiter de l’énergie calme de pleine conscience que vous avez maintenant et la garder pour le reste de la journée.

 

Le contrôle du stress Virtuel peut vous aider à vaincre le stress de même que la fatigue et l'épuisement, et résoudre de nombreux autres problèmes reliés au stress.Il vous permettra d'atteindre un état de détente profonde tel que décrit dans cette chronique.

 

 

La relaxation est reconnue scientifiquement comme une technique efficace pour de nombreux problèmes physiques et psychologiques, mais aussi comme un moyen d'explorer nos émotions négatives et d'agir sur elles.
Elle permet de cultiver la sensation de bien-être, de confiance et d'estime de soi nécessaires à notre épanouissement personel. Par la relaxation, nous pouvons dominer beaucoup d'émotions qui paraissent inaccessibles au raisonnement et au bon sens.

Se relaxer, c'est avant tout se relâcher, faire tomber les tensions inutiles pour se concentrer uniquement sur celles nécessaires à notre activité en cours. Certaines personnes se relaxent très naturellement, mais, pour d'autres, c'est moins facile. Savoir se relaxer, ce n'est pas seulement rechercher un état de détente, c'est aussi découvrir une autre façon de ressentir, d'appréhender le monde extérieur et de se percevoir soi-même.

Avec un peu d'entraînement et en suivant les conseils prodigués sur notre site, vous découvrirez qu'il existe un moyen simple et efficace de se relaxer par soi-même à partir de quatre techniques de base :

  • La respiration
  • la détente musculaire progressive
  • la méditation de pleine conscience
  • la visualisation

la sophrologie propose une approche de la relaxation destinée à se sentir mieux dans son corps et dans sa tête, à faire face au stress, à protéger et améliorer sa santé. Notre approche exclut toute référence spirituelle, mystique ou religieuse, laissant à chacun, quelles que soient ses croyances, la liberté de pratiquer la relaxation et la méditation sans adhérer à une quelconque doctrine.

Les techniques que nous présentons ont prouvé leur efficacité, seules ou en complément d'autres méthodes. La relaxation proposée par la sophrologiereprésente une véritable méthode de psychotéhrapie validée.

 

 

A qui s’adresse la relaxation ?

  • Au niveau psychologique :
    • insomnies,
    • crise de panique, agoraphobie,
    • spasmophilie, syndrome dépressif.
  • Au niveau cardio-vasculaire
    • hypertension artérielle,
    • palpitation, tachycardie.
  • Au niveau respiratoire
    • rhumes, toux, dyspnée,
    • asthme chronique.
  • Au niveau uro-génital et sexuel
    • énurésie, tension prémenstruelle,
    • troubles de l’érection, éjaculation précoce et frigidité féminine,
  • Au niveau digestif
    • troubles de la déglutition, spasmes de l’œsophage,
    • gastrites et ulcères.
  • Pathologies dermatologiques
    • d’origine psychosomatique ou allergique,
    • prurit anal et vulvaire,
    • psoriasis, eczéma.
  • Autres
    • sciatique
    • hyperthyroïdie
    • diabète,
    • migraines et fatigue oculaire.
    •  

       

      Si le côté pile du monde vous dit : « A chaque jour suffit sa peine », faites volte-face et transformez :
      « A chaque jour, ses émerveillements,
      A chaque jour le plaisir de nouvelles expériences, la simplicité d’être, la joie de respirer…
      Chaque matin ou chaque soir nous pouvons nous ouvrir à la qualité de l’instant.»

       

       

      La relaxation c’est :

      • Ressentir, respirer, être à l’écoute de son corps et de ses émotions
      • Se libérer, libérer les larmes, les rires, la tristesse, la joie, la colère, la tendresse
      • Redonner des couleurs à la vie et se sentir plus léger
      • Oser être soi-même simplement, tout tranquillement

       Elle peut être également :

      • Un moyen d’être présent à soi-même, de mieux se concentrer
      • Un puissant facteur de transformation qui développe la confiance en soi et la créativité

      La relaxation évolutive et expressive est une démarche originale de synthèse de différentes approches : relaxations statiques et dynamiques, visualisations, états méditatifs, travail corporel et énergétique, massages de détente, expression de soi.

       

      Elle insiste sur l’ancrage, c’est-à-dire l’enracinement (être dans son corps !) ; elle prend en compte et agit aussi à tous les niveaux de l’Etre : physique, émotionnel, mental, créatif et spirituel.

      Véritable art de vivre au quotidien, elle est un outil d’évolution personnelle, qui allie profondeur et simplicité.

      Elle favorise l’autonomie, la liberté, l’adaptabilité, l’expression, l'émergence de la conscience et la circulation de vie.

       

      Une pratique progressive permet d’intégrer les exercices et de les utiliser spontanément.


      La relaxation repose et régénère l'esprit et le corps de façon plus efficace que le sommeil ordinaire   20 mn de relaxation équivaut à 2 heures de sommeil inconscient


      Elle se pratique en individuel ou en groupe :

       

      Relaxation en individuel

       

      Un programme évolutif et personnalisé est proposé à chacun (enfant, adolescent ou adulte) pour lui donner des repères, des bagages et des instruments adaptés à ses besoins personnels, à son parcours et à sa demande. La personne est considérée comme un explorateur, qui  découvre, expérimente, développe les outils de sa propre détente et mobilise ses ressources et potentialités, de manière à être bien dans son corps et dans sa tête, aller vers un mieux être.

       

      Relaxation en groupe

       

      Le groupe formé dans l'atelier relaxation est lui-même porteur d'aspects positifs qui peuvent donner l'occasion aux différentes personnes d'adopter certaines attitudes « étrangères » qu'elles ne peuvent pas exercer ailleurs, ni dans le groupe familial, ni dans la vie à l’extérieur :

      Il permet l'entraide, l'alliance, l'imitation, l'émulation, la co-réflexion, le partage, la tolérance, la solidarité

      L'apport de l'imaginaire des autres est un facteur de dynamisation et de changement ; l'échange et l'affrontement des idées sont positifs, nécessaires et créateurs ; ils sont la preuve qu'il y a des interactions et que chacun peut s'exprimer.
      Le groupe de relaxation pourra donc être pour les personnes un lieu de détente, un lieu-refuge, un lieu de symbolisation et de transformation.

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog de inspirezvous la bulle de detente
  • Le blog de inspirezvous  la bulle de detente
  • : INSPIREZ-VOUS LA BULLE DE DETENTE PRESENTATION DE LA SOPHROLOGIE ET LA RELAXATION POUR TOUT CEUX QUI SOUHAITENT FAIRE LE CHEMIN VERS LA CONSCIENCE ET L 'EXPLORATION DE LEUR MONDE INTERIEUR EN VUE DU BIEN ETRE ET DE L'HARMONIE .EQUILIBRE ET DEVELOPPEMENT PAR LA RELAXATION .La plus grande révolution de notre génération est la découverte que l'être humain, en changeant l'attitude de ses pensées intérieures, peut changer les aspects extérieurs de sa vie. William James (1842-1910)
  • Contact

Recherche

Liens