Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

 

 

 

thumb

 

 

 

Techniques d'affirmation de soi

Comment s'affirmer? Que ce soit savoir refuser, défendre son point de vue, gérer des conflits ou négocier, ces compétences sont des clés importantes de notre succès, dans notre vie personnelle et professionnelle. Savoir s'affirmer est le moyen de se faire écouter et respecter, et permet de trouver un équilibre dans sa relation avec les autres.


1/ L'affirmation de soi empathique

  1. Écoutez en priorité ce en quoi votre interlocuteur a raison.
  2. Reformulez-lui ses raisons ou ce que vous avez compris de sa position.
  3. Donner enfin votre position.
Exemple:
"-C'est vraiment très contrariant ce qu'il t'a fait, et ta réaction est normale, pourtant je pense que tu devrais lui reparler."



2/ Technique du disque rayé

  1. Répétez la même chose aussi souvent que nécessaire.
  2. A chaque répétition de votre message, soyez de plus en plus courtois et gentil.
  3. Ne pas dériver ni se justifier, et expliquez de manière adaptée au contexte.
Exemples:
"-Mon chéri, tu veux bien ranger ta chambre ça me ferait vraiment plaisir!
-Maman, je suis en train de faire autre chose en ce moment!
- Je sais bien que tu fais autre chose et c'est certainement plus agréable, mon chéri, tu veux bien ranger ta chambre car ça me ferait vraiment plaisir!"

"-Non, vraiment, je vous remercie mais votre proposition ne m'intéresse pas...
-Mais Monsieur [...]
-Vraiment, je vous assure que votre proposition ne m'intéresse pas, je suis désolé..."



3/ La révélation sur soi

  1. Exprimez vos émotions pénibles ou agréables à l'oral.
  2. Donnez votre position.
Exemple:
"-Écoutes, vraiment je suis désolé, et je voudrais absolument pas que tu le prenne mal car je tiens à notre relation, mais je ne ne pourrais pas te remplacer cette semaine."



4/ Savoir exprimer positivement les demandes, les avis, les critiques, les réponses et les sentiments
  1. Ne pas formulez de reproche ou d'ordre directement et se mettre à la place de l'autre (pensez à son amour propre!).
  2. Dites les choses en verbalisant les conséquences positives, l'aspect constructif, et en vous impliquant.
Exemples:
"-Ce serait sympa que tu m'aide à boucler ce dossier, ça m'arrangerait beaucoup
Plutôt que: -Tu m'aides à boucler ce dossier?"

"J'aimerais vraiment que tu travaille un peu plus à l'école, je serais tellement soulagée, et ta maîtresse serait tellement fière!"



5/ L'information et des explications données de manière claire et précise
  1. Donnez des informations ou des explications de manière directe et précise, sans "tourner autour du pot".
  2. Exprimez-vous avec parcimonie, c'est-à-dire avec un minimum de mot et sans explications ou justifications inutiles (ce qui pourrait dévier la conversation).
  3. Vérifiez si cette information ou explication a bien été comprise par votre interlocuteur (écoute active).
Exemple:
"-Tu sais, j'aimerais vraiment ce poste de responsable.
Plutôt que: -Tu vois, je pense que je me plairais bien en tant que responsable, en plus personne n'a l'air de vouloir ce poste en ce moment, en plus je travaillerais souvent et j'aime plutôt ça moi..."



6/ Savoir reconnaître ses torts

  1. Quand vous vous apercevez que vous avez faits une erreur, reconnaissez le rapidement devant votre interlocuteur.
  2. Reconnaissez-le sans ajouter explications ou justifications, ni nuances.
Exemples:
"-Je n'ai pas fait ce que tu m'avais demandé alors que je te l'avais promis et je ne suis pas excusable."

"-Je suis arrivé en retard et mon attitude gêne tout le monde j'en suis conscient."



7/ Savoir encourager votre interlocuteur à vous formuler ce qui ne va pas et ce qu'il trouve bien chez vous
  1. Faites une "enquête négative" en faisant préciser à votre interlocuteur ce qui ne va pas, un reproche qu'il n'arrive pas à dire.
  2. Faites une "enquête positive" en faisant demandant à votre interlocuteur ce qu'il trouve comme point positifs chez vous.
Exemple:
"-Tu as l'air un peu contrarié, j'espère que je n'y suis pour rien?
-Oh oui, oui tout va super bien
-Tu es sûr? Si c'était le cas ça serait important pour moi de le savoir!
-En fait oui: je trouve que ton attitude n'était vraiment pas mature hier soir quand on est allé dîner chez mes amis, j'avais tellement honte!
-Je suis d'accord avec toi, tu as raison je n'ai pas vraiment eu une attitude correcte envers toi et tes amis et je m'en suis voulu après coup... Mais as-tu autre chose à me reprocher? Surtout, si c'est le cas, n'hésite pas à me le dire...
Aussi, pourrais-tu me préciser quels sont les attitudes qui sont agréables chez moi, afin que j'essaie de les développer?"



8/ Le questionnement direct

  1. Aidez votre interlocuteur à préciser sa pensée.
  2. Appliquez un questionnement positif ou négatif selon les renseignement que vous voulez.
Exemples:
"-J'ai besoin d'un renseignement précis: quand et à quel endroit vous devez vous réunir?"

"-N'ayez aucune hésitation à préciser votre avis sur mon travail, même une critique me sera très utile pour la suite."



9/ L'aide à la solution

  1. Recherchez une alternative à ce que l'autre vous demande et que vous voulez refuser.
  2. Aidez l'interlocuteur à trouver une solution à son problème (plus facile qu'un refus ou une critique).
Exemple:
"-Je ne peux malheureusement pas aller te chercher samedi soir, c'est vraiment ennuyeux pour toi parce que c'est vrai que les taxis sont chers. As-tu pensé à Thierry? Il rentre vers chez nous tous les soirs le week-end, et tu aurais juste à le dédommager du détour pour venir te chercher, ça serai bien moins cher!"



10/ Savoir trouver un compromis

  1. Faites l'analyse de la position de l'autre ainsi que l'analyse de votre propre position.
  2. Trouver un compromis qui respecte vous-même et l'autre (ses intérêts principaux et les vôtres).
Exemple:
"-Je ne veux pas devoir faire ce trajet tous les jours pendant deux semaines de suite, je suis fatigué en ce moment.
-Je comprend, voici ce que je te propose alors: au lieu de faire tous les trajets pendant deux semaines de suite chacun, on va alterner un jour sur deux les trajets et on fera ça pendant quatre semaines? Cela te permettrait de te reposer plus souvent, qu'est-ce que tu en pense?"



11/ Savoir désarmez la colère

  1. Désarmez tout d'abord votre propre colère, même si on est insulté, cela évitera une escalade incontrôlable et irrémédiable.
  2. Adoptez un comportement de plus en plus calme et non agressif, en utilisant la révélation sur soi.
  3. Restez ferme si c'est nécessaire (dites par exemple que se faire agresser verbalement n'est pas du tout agréable, pour qui que se soit).
Exemple:
"-Ton rapport est un torchon, un regroupement d'âneries que j'aurais moi-même eu du mal à inventer... Tu est vraiment nul mon ami!
-Je ne sais pas précisément pourquoi tu n'aime pas le rapport que j'ai rendu et tu doit avoir des raisons d'être en colère. Pourrais tu m'expliquez précisément les points où tu n'est pas d'accord et l'on verra ça calmement ensemble. Mais par contre c'est très désagréable d'être insulté par quelqu'un, même un collègue de travail, tu sera d'accord avec moi?
-Oui tu as raison excuse moi, je vais t'expliquer ce qui m'a énervé..."



12/ Savoir ne pas s'engager dans une discussion: la technique du brouillard
  1. Vous êtes dans une discussion qui vous déplaît et dans laquelle vous préférez ne pas donner d'opinion précise.
  2. Ne dites rien qui puisse vous engager ou encourager la discussion.
  3. Reprenez la verbalisation de votre interlocuteur de la manière la plus neutre que possible, sans prise de position, et surtout sans agressivité ni ironie.
Exemple:
"-Tous les médecins sont des charlatans!
-Il est vrai qu'il peut y avoir certains médecins qui sont des charlatans."




Bien sûr toutes ces techniques d'affirmation de soi peuvent être combinées les unes aux autres, suivant la situation et le contexte. Ce sont de très bonnes cartes, que vous aurez dorénavant en mains pour vous affirmer et vous épanouir avec votre entourage.

“S’avoir s’affirmer” Dr Charly Cungi

28062007

 

Le comportement est-il la personnalité ?

     


La question est importante. Ne dit-on pas que quelqu'un a une personnalité agressive ou colérique, timide ou effacés ? Beaucoup pensent que, dans ce cas, il s'agit de traits de caractère impossibles à changer. Certains pensent même que nous naissons agressifs ou timides !

Il n'en est rien. Tout ce qui concerne le comportement peut-être modifié par apprentissage.

Ainsi, pour notre propos, nous constatons que tout le monde présente les trois types de comportement, inhibé, agressif et affirmé. Ce qui change d'une personne à l'autre, c'est la proportion d'agressivité, de colère ou d'affirmation de soi. Il est donc préférable de parler d'une personne qui a un comportement souvent agressif, inhibé ou affirmé.

D'autre part, nous n'agissons pas de la même manière en toutes circonstances. Dans certaines situations, nous avons un comportement agressif, dans d'autres plutôt inhibé ou affirmé. Ainsi, quels que soient sa personnalité, ses croyances, ses points de vue, un individu peut avoir les trois types de comportement, et cela varie souvent en fonction des situations et des moments.

(…) L'affirmation de soi ne se situe pas comme un point moyen entre agressivité et inhibition, mais comme une nouvelle façon de voir les choses et d'agir.

 

Les obstacles pour oser refuser “Approcher les autres est ce difficile ? ”  

1 - Peur de ne pas être aimé, estimé, approuvé

2 - Peur de blesser l'autre

3 - Peur du conflit

4 - Peur de mettre l'autre dans l'embarras

5 - Peur d'être culpabilisé

6 - Peur de ne pas donner la bonne réponse

7 - Peur de ne pas avoir la bonne solution (penser que l'autre a raison)

8 - Obligation de rendre service (sentiment)

9 - Sentiment d'être redevable d'un service rendu antérieurement

10 - Peur d'être jugé : pas à la hauteur, incompétent, pas serviable, égoïste, radin, méchant, indifférent, non fiable, incompréhensif, ingrat, inhumain, sans coeur, pas sympa, jamais content, pas solidaire, faible, de mauvais goût….

11 - Peur que l'autre interprète que je ne l'aime pas

12 - Peur de décevoir

13 - Peur de m'imposer (imposer un “non”)

14 - Peur d'être exclu d'un groupe

15 - Peur de devoir me justifier

16 - Peur de faire de la peine

17 - Peur de perdre un ami (rupture)

18 - Peur d'un refus futur de la part de l'autre

19 - Peur de me sentir coupable (sans qu'on me culpabilise pour autant)

20 - Ne pas faire la différence entre une demande légitime ou non


Peur du refus
Peur de devoir me justifier
Peur qu'on me demande quelque chose en retour
Peur de me sentir redevable
Peur du chantage futur
Peur de commander
Ne pas me sentir en droit de commander (ex : femme de ménage)
Idée qu'on ne va pas en tenir compte
Peur de déranger
Il ne faut pas s'imposer (demander = imposer)
Crainte que l'autre se sente obligé
il ne faut pas quémander (demander = quémander)
Demander, c'est s'abaisser
Demander = faiblesse
Demander est la preuve que je ne suis pas autonome
Peur d'être maladroit et de mal m'exprimer
Peur d'être remarqué, d'attirer l'attention
Peur d'être ridicule (ex : poser une question)
Sentiment de ne pas mériter
Peur d'être jugé : incompétent, idiot, mal, organisé, faible, profiteur, dépendant, pas débrouillard, ignorant, inculte, radin, mesquin, paresseux, égoïste, emmerdeur, pas professionnel(le), mal compris, intéressé…
Peur de déplaire
Peur de blesser l'autre ou de le contrarier
Peur de me surestimer (ex : augmentation de salaire)
Peur de ne pas être dans mon droit (crainte de ne pas être légitime)
Être impressionné par la personne
Peur de la réaction agressive de l'autre
Peur du scandale
Peur de me dévoiler
Peur de dévaloriser l'autre par une demande non ordinaire
Peur d'être dépossédé si l'autre prend tout en charge
Peur de devoir établir des relations
Peur de l'acceptation (car succès à la clé)
Peur du changement
Difficulté liée à la langue différente
Peur de rougir
Peur de l'anxiété de l'autre

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog de inspirezvous la bulle de detente
  • Le blog de inspirezvous  la bulle de detente
  • : INSPIREZ-VOUS LA BULLE DE DETENTE PRESENTATION DE LA SOPHROLOGIE ET LA RELAXATION POUR TOUT CEUX QUI SOUHAITENT FAIRE LE CHEMIN VERS LA CONSCIENCE ET L 'EXPLORATION DE LEUR MONDE INTERIEUR EN VUE DU BIEN ETRE ET DE L'HARMONIE .EQUILIBRE ET DEVELOPPEMENT PAR LA RELAXATION .La plus grande révolution de notre génération est la découverte que l'être humain, en changeant l'attitude de ses pensées intérieures, peut changer les aspects extérieurs de sa vie. William James (1842-1910)
  • Contact

Recherche

Liens